Novembre 2018

rucher abeille en automne

A la différence de l’année dernière, les premiers flocons ne sont pas encore tombés. Nos abeilles ont même pu profiter de belles et chaudes journées pour terminer leurs préparatifs hivernaux. Ce répit fut de courte durée puisque le raccourcissement des jours a amené une baisse sensible de la température. Une étrange atmosphère mêlée de calme et du bruissement ponctuel de milliers d’abeilles se répand alors sur les ruchers.

Que se passe-t-il justement dans la ruche ?

rucher calme en automne

L’essentiel de l’activité de la colonie se concentre au cœur de la ruche où les abeilles s’apprêtent à hiverner. Elles forment une grappe judicieusement construite qui leur permet de conserver et de faire circuler la chaleur produite. Les abeilles d’extérieur forment un « manteau » thermique qui limite les pertes. Plus il fait froid, plus il se resserre. Il protège le noyau central à partir duquel 15 % des abeilles utilisent asymétriquement leurs muscles de vol pour produire de la chaleur. L’activité est si intense qu’une abeille chauffeuse consomme autant voire plus d’oxygène qu’une butineuse en vol ; elle ne peut donc guère la maintenir plus de 30 min. L’objectif est de produire suffisamment de chaleur au centre pour que les abeilles de la périphérie ne sombrent pas en léthargie, tombent sur le plancher, et meurent de froid. C’est ce qui se produit si une abeille est exposée plusieurs minutes à une température inférieure à 6 °C.

Un cœur chauffant couplé à un manteau d’abeilles jouant le rôle de couche isolante : voilà la grappe hivernale. Un système performant qui optimise la production de chaleur en l’adaptant continuellement aux nécessités du moment.  D’une part, le gaspillage des ressources est évité et d’autre part, le métabolisme des abeilles est préservé et par conséquent leur longévité s’en trouve améliorée.

Le contrôle des provisions

peson connecte par connectHive
Prototype de peson connecté en démonstration au salon de Rouen

Il est toujours intéressant de suivre la consommation de ses ruches. Une double demie-pesée avec un peson électronique (voir ci-dessous) donne une bonne indication du poids total de la ruche. On peut être rassuré lorsqu’une ruche Dadant 10 cadres fait au moins 35 kg. Par contre, si l’hiver est relativement clément, il faudra contrôler régulièrement la vitesse avec laquelle les abeilles consomment leurs provisions. Un tableur Excel est le bienvenu.

En ce qui nous concerne, les ruches pèsent en moyenne 33,2 kg. Nous n’avons donc pas besoin de compléter leurs réserves : une bonne chose ! Seuls les essaims qui ne disposent pas de réserves si importantes sont aidés.

Salon de Rouen : ConnectHive décroche le 1er prix de l’innovation

samon de rouen remise des prix de l'innovation, l'éuipe connecthive est première
Remise du 1er prix du concours de l'innovation. De gauche à droite, Anna Duplex, François Pfister, Victor Reutenauer

Cela ne vous a sans doute pas échappé, nous étions présents au salon international d’apiculture et d’apithérapie de Rouen. Un beau rendez-vous pour échanger, partager, mais surtout présenter les innovations de notre partenaire ConnectHive.

La première, le peson connecté, entend très rapidement seconder l’apiculteur lors de ces visites de ruches, lui apporter une grande expertise d’analyse, et l’aider à prendre les meilleures décisions. C’est une sorte d’assistant personnel de visites capable de gérer plusieurs ruchers, des listes de tâches à faire, des alertes, un calendrier, ainsi que les futures commandes de matériel.

La seconde, le comptage automatisé des varroas, est un outil destiné aux apiculteurs qui souhaitent gagner du temps, de la précision, et adapter les traitements en fonction de la pression exercée par cet acarien. Les premiers essais sont concluants et les recherches se poursuivent.

Box Tea & Honey

Parlons fêtes de fin d’année et réjouissances 😋 Notre partenariat avec Campagne de Thé vient d’aboutir la création d’une Box Tea & Honey. En effet, la société berlinoise, spécialisée dans le thé Darjeeling depuis 1985 a décidé de nous soutenir en parrainant 2 ruches. En échange nous leur avons livré le miel produit par leurs abeilles sur les bords du Lac d’Annecy.

Une belle idée de cadeau que vous pouvez découvrir ici.

L’AVELY, la nouveauté en fin d’année

Saviez-vous qu’avelye voulait dire abeille en patois savoyard ? Non, eh bien maintenant vous le savez 😉 AVELY c’est donc le nom de notre (première) bière au miel. Une IPA légère, fabriquée artisanalement sur Annecy par Julien notre brasseur. Le véritable fruit d’une collaboration de passionné en fait. Elle est servie en bière du moment à la brasserie du théâtre. N’hésitez plus et aller donc l’expérimenter 😊

L’équipe Confidences d’Abeilles

bière avely devant la porte de brandenburg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *