L’Apithérapie, une médecine par les abeilles qui a fait ses preuves

apitherapie, propolis, miel, cosmétique

Qu’est-ce que l’apithérapie ?

L’apithérapie c’est l’art de se soigner avec les abeilles. Contrairement à ce que l’on pourrait croire cet art n’est pas récent puisque les Egyptiens le pratiquaient déjà et que le célèbre médecin grec, Hippocrate, recommandait le miel dans les préparations d’onguents.

Elle fait depuis quelques années son grand retour sur le devant de la scène avec 4 actifs : le miel, le pollen, la propolis et la gelée royale.

barbe d'abeille

Le miel et ses bienfaits

Véritable cadeau de la nature aux teintes jaunes, brunes ou encore orangés, le miel est le témoin d’une nature variée et généreuse. Les miels les plus clairs (tournesol, colza, pissenlit) doivent leur robe aux flavonoïdes (pigments naturels aux propriétés antioxydantes) les composant. Les robes plus sombres traduisent généralement un « butinage » de sapin, chênes ou encore tilleul. Ces miellats (nom de la substance provenant des sécrétions de pucerons nourris de sève que les abeilles butinent) sont beaucoup plus riches en oligo-éléments et sels minéraux.

cadre de hausse plein de miel

La forte concentration en sucre, mais également en vitamines, minéraux et oligo-éléments, fait du miel un « carburant » essentiel au bon fonctionnement du cerveau et des muscles. C’est l’énergie des sportifs par excellence. Néanmoins et bien que son indice glycémique soit nettement inférieur à celui du sucre, le miel fait partie de la catégorie des aliments déconseillés aux diabétiques.

Enfin, le miel est reconnu pour ses vertus calmantes, anti-inflammatoires et antibactériennes pour les maux de gorge. Un usage aujourd’hui validé par les scientifiques qui attribuent ses propriétés antiseptiques à son acidité, son fort taux en sucre, sa faible teneur en eau, et ses enzymes. Une belle alternative si vous êtes adepte de la médecine douce.

Un conseil : pour que toutes ses qualités soient préservées, le miel doit être stocké à l’abri de la lumière et à température constante. Il ne jamais être placé au réfrigérateur ni chauffé à plus de 40 degrés.

Le pollen, un complémentaire alimentaire d’exception

Le pollen est récolté par les abeilles au sein des fleurs. Après avoir fait tomber les grains de pollen sur son corps, l’abeille humecte cette poudre avec du nectar afin qu’elle ne s’envole pas en vol. Elle brosse le mélange afin d’en faire une pelote qu’elle rapporte à la ruche en les fixant sur ses pattes arrières. Chaque pelote possède une couleur unique (noire, verte, marron, grise, etc.) qui est déterminée par l’origine botanique spécifique du type de fleur visitée par l’abeille au cours de son vol. Cet aliment leur est indispensable, car il apporte les protéines essentielles à leur nourriture et à l’élevage des jeunes larves.

Sa richesse en protéines (dont 8 acides aminés que leur corps ne sait pas synthétiser), en glucides, et en vitamines (B1, B2, B3, B5, B6, B7, B8, B9, B12, C, D, E) en fait un complément alimentaire par excellence. Le pollen contient aussi des oligoéléments comme le calcium, le magnésium, le potassium et de nombreux antioxydants.

Une fois dans la ruche et stocké dans des alvéoles à proximité du couvain, le pollen subit une fermentation lactique qui améliore sa digestibilité et sa conservation. C’est aussi durant cette transformation d’une partie des molécules qui le rendent allergisant sont détruites. Du fait de cette très grande richesse nutritionnelle, il est particulièrement approprié pour rééquilibrer notre alimentation actuelle et pallier nos subcarences. La consommation de pollen s’avère très utile pour :

  • Lutter contre les états de fatigue physique et mentale
  • Réduire le taux de cholestérol
  • Réguler le transit intestinal et rééquilibrer l’ensemble de la fonctionnalité du système digestif
  • Renforcer le potentiel antioxydant de l’organisme et lui permettre de mieux faire face aux agressions extérieures

récolte de pollen

Pour une cure de pollen efficace, il est préconisé de prendre 15 à 20 g de pollen par jour au petit-déjeuner, durant 2à 4 semaines avec de l’eau ou un jus de fruit.

La propolis, l’alliée de la gorge

La propolis est une substance gommeuse, résineuse, et balsamique recueillie par les abeilles sur les bourgeons de certains arbres. Elle est un véritable médicament de la ruche. Les abeilles emploient la propolis comme un vernis sur les parois de la ruche afin de l’assainir, mais également pour en réduire l’ouverture et colmater les fissures des boiseries. La propolis leur permet aussi de momifier les intrus trop gros pour être évacués de la ruche et éviter ainsi leur décomposition. Composée à 50 % de résine et baume, 35 % de cire, 10 % d’huiles essentielles et 5 % de pollen, elle contient aussi une grande quantité de flavonoïdes (molécules aux vertus antioxydantes qui protègent des bactéries, des virus, des moisissures et présentent des propriétés anticancéreuses).

Propolis brute récoltée sur des grilles spéciales
Propolis brute récoltée sur des grilles spéciales

De nombreuses études scientifiques ont confirmé les activités antimicrobiennes, antivirales, et antifongiques de la propolis. Elles en font donc un produit de choix pour lutter contre de nombreux types d’infections rencontrées en oto-rhinologie (grippe, rhume, sinusite), stomatologie (caries, aphtes) ou dermatologie (herpès, zona, mycoses). La propolis possède également des activités anesthésiantes et anti-inflammatoires très intéressantes pour soulager les douleurs inflammatoires (de type arthrosique, par exemple). En outre, la propolis et son cortège de molécules antioxydantes augmentent le potentiel de défenses antioxydantes de l’organisme, et des études récentes ont montré que la prise de propolis stimulerait le système immunitaire pour le rendre plus efficace.

Un conseil : La propolis dépend directement de l’écosystème de l’abeille puisqu’elle en collecte les « matières premières » sur les arbres environnants. À défaut de trouver les plantes nécessaires, l’abeille utilisera des matériaux de substitution plus ou moins nocifs pour elle et pour la santé humaine (bitume, vernis, huiles minérales…). Il faut donc veiller à choisir un produit de bonne qualité.

La gelée royale

La gelée royale est une substance de couleur blanche aux reflets nacrés et légèrement acide, elle ne séduit généralement pas par son goût, mais plutôt par sa richesse nutritionnelle hors du commun. Secrétée par les jeunes abeilles de la ruche, la gelée royale est produite par mélange de pollen et d’une sécrétion issue de glandes (hypopharyngiennes et mandibulaires). Cette sécrétion rare entraîne une croissance unique dans le monde animal. En cinq jours, une larve voit en effet son poids initial multiplié par 1800 ! C’est grâce à elle qu’une simple abeille peut devenir une reine. Cette dernière en profite tout au long de son existence et vit ainsi de 4 à 5 ans alors qu’une abeille ouvrière vit seulement 6 à 7 semaines !

La gelée royale est composée à 69 % d’eau, 12 % de protéines, 10 % de sucres divers, 6 % de lipides et 3 % de vitamines et autres oligo-éléments. Forte de cette incroyable richesse en micronutriments, ses vertus sont :

  • Une action dynamisante (sur le plan physique, psychique et intellectuel)
  • Lutte contre la fatigue et le stress
  • Agit positivement sur l’humeur
  • Protège l’organisme en renforçant l’immunité
  • Retarde les effets du vieillissement (préserve la jeunesse de la peau, des cheveux et des ongles)

gelée royale dans une cellulle

Pour une cure efficace, il est généralement conseillé d’en prendre 1 g par jour.

Un conseil : 98 % de la gelée royale consommée en France provient des marchés asiatiques, tout particulièrement de Chine. Néanmoins et bien que ceux-ci puissent pratiquer une apiculture traditionnelle, ils ne respectent pas toujours les réglementations françaises (nourrissement artificiel des abeilles, congélation à répétition de la gelée, usage frauduleux d’antibiotiques, broyage de la larve dans la gelée, etc.) Faites donc bien attention à la provenance de la gelée et préférez toujours un petit apiculteur à certaines marques du monde apicole ! Par ailleurs, vous pouvez toujours vous référer au label GRF (Gelée Royale Française) garantissant une provenance française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *